Accueil   Reportages  Vidéos   Thèmes    Associations    Services   Historique      Archives     Voyages     Contact     

Mondragon - Comité des Fêtes - Vendredi 11 Mai 2018
Fête du Drac : l’ère médiévale est de retour ! 
  Episode précédent       Edition 2017      

          Vidéo (Tri et montage en cours... patience !)

      
L'éclat de rire du Comité... Ça fait plaisir à voir !


¨Le sonneur annonce l’ouverture de la fête.

A trois années de son demi-siècle d’existence, cette 47ème édition poursuit toujours sa trajectoire dans les méandres d’une légende fluctuante : celle du Dragon. Mais la grosse bête ménage désormais son entrée. Etalée sur deux jours et non plus sur un seul, depuis l’an passé, la fête débute le vendredi soir avec deux points forts.

A la tombée du jour, le tournoi du Drac’ ball confrontait trois équipes survoltées qui ont joué au ballon prisonnier avec un gros œuf du Dragon. Résultats : 1er Les Gueux, 2ème les Dragonnais, 3ème Les moines pervers.

La nuit venue, le spectacle pyrotechnique « Etinciel », par la Compagnie Faï, agglutinait une foule si dense que, seuls, les premiers rangs y voyaient quelque chose. Sans doute un dispositif à revoir. Mais comment ? Le gros de la fête était donc pour ce samedi à partir de 14h avec un programme très diversifié. A suivre…

      


La taverne du Comité a du succès.   L'accueil d'Aurélie et de Céline (au centre)
          

Charly (ex-évêque pervers) reconverti en papy gâteau
    


Le stand saucisses-frites du Sporting-club est débordé !
      


Des gueux surgis du haut moyen âge.                                   Les pompiers bien de chez nous.
          


Drac’ ball par les moines pervers.

        


En passant par le Bar du Sporting 
        

Il y a du monde sur le boulevard


Fête foraine (partie non médiévale)
           


Théa a saisi le pompom et donc gagné un tour de manège supplémentaire.
      


Spectacle pyrotechnique « Etinciel » par la Compagnie Faï

Un monde fou... Les derniers arrivés ne voient pas grand chose... Dommage !

J'ai fixé ce que j'ai pu par-dessus les têtes...


La grosse bête était bien annoncée pour le lendemain. A suivre...
 Voir page

Haut de page