Accueil   Reportages  Vidéos   Thèmes    Associations    Services   Historique      Archives     Voyages     Contact     

Mondragon - Comité des Fêtes - Samedi 13 Mai 2017
La Fête du Drac renoue avec sa gloire originelle
La légende morcelée émerge du défilé... A quand le retour d'un vrai spectacle ? 

  Episode précédent 

Vidéo (montage en cours)


Un potentiel existe parmi les 18-25 ans. 
   


En osmose avec le Dragon légendaire.

Appâtée la veille au soir, par une ouverture fracassante, la foule est donc revenue ce samedi après-midi. Sous un soleil inespéré, cohabitaient les attraits habituels : marché médiéval, ferme animalière, jeux en bois, fanfares, théâtre de rue, campements de chevaliers, etc. 

Des échoppes et terrasses de café étanchaient les soifs et appétits. Les citadins costumés côtoyaient les saltimbanques de huit groupes professionnels. Le tout contribuant à l’esthétique moyenâgeuse au cœur du village. La nuit tombante enveloppe ce décalage dans le temps. Lors du défilé historique, les efforts du Comité des fêtes ont enfin abouti à régénérer la Légende du Drac, dont les ingrédients mythiques avaient disparu au fil des ans. 

Jouées six fois, en autant de points du tour de ville, quatre saynètes ont mimé les démêlés de l’intrigue : l’attaque du Dragon, l’enlèvement de la princesse, sa libération par le chevalier Arnaud, etc. Voilà qui ne constitue pas encore un spectacle posé, mais qui a le mérite de motiver ceux qui défilent en participant au sursaut d’énergie.   J. P.  

           


Il y a davantage d'humains que d'animaux !
   


Jeux en bois... C'était avant les smarphones, tablettes et consoles...
   

Une grande fête familiale... pas forcément médiévale.
   
 
Des citadins jouent le jeu en costume d’époque.
   

La grosse bête n'a rien d'effrayant...
   

Charly (ex-mentor des moines pervers) est devenu bien sage !
       

Groupe Vendaqui 
   

La famille visite le marché médiéval.
    
 

On sonne la tombée du jour et le ralliement pour le défilé.
          

Là, c'est la fin du défilé (second tour) sur le boulevard. 
Quant
au début (premier tour), j'ai malheureusement tout raté ! 
Coincé sur les marches de l'église, à l'endroit désigné
des saynètes successives, mais
sous un éclairage inadéquat,
je n'ai rien photographié ni filmé de montrable. 
Je vais quand même éplucher mes vidéos. A suivre...

Haut de page