Accueil   Reportages  Vidéos   Thèmes    Associations    Services   Historique      Archives     Voyages     Contact     

Rencontres nationales autour du bao-pao : un succès  
  Episodes précédents     Annonce rencontres


Une pratique musicale ludique sans solfège ni technique instrumentale.  

Durant deux jours à La Cigalière, se sont récemment déroulées les rencontres nationales autour du bao-pao. Conçu par Jean Schmutz, cet instrument original est initialement destiné aux personnes fragilisées et handicapées. Sur Bollène, un forum a donc été co-organisé par la Ville, son conservatoire, les parents d’élèves et l’association La Puce à l’Oreille. Il a réuni quelque 200 exécutants en situation de handicap, venant de Bretagne, du Pas-de-Calais, des Hauts de France, de l’Hérault, de l’Ardèche, du Vaucluse, etc.

Or, comme le stipulait l’organisation, « le bao-pao révèle dans l’instant la musique et le musicien contenus en tout un chacun. C’est ludique, intuitif, sans solfège ni technique instrumentale. »

Rappelons qu’il s’agit d’un instrument électronique, assisté par ordinateur, avec quatre arcs métalliques aux extrémités reliées par un rayon laser. Muni d’une baguette, l’exécutant traverse ce rayon qui déclenche un son issu d’un dispositif acoustique avec un choix de rythmes et musiques en tous genres.

Ce drôle d’engin fédérateur déboulonne même la notion de handicap. Pas moins de 150 élèves des classes élémentaires de la Ville sont venus participer aux rencontres pour en jouer, par le biais du conservatoire de Bollène dont l’APE a contribué à l’acquisition d’un bao-pao en 2015.    J. P.

 

Haut de page