Accueil   Reportages  Vidéos   Thèmes    Associations    Services   Historique      Archives     Voyages     Contact     

Ville de Mondragon - Environnement - Samedi 16 Décembre 2023
Les cyclistes au secours de l'itinéraire Via Rhôna
Suite de l'opposition au projet d'implantation d'une usine à méthanisation

 Episodes précédents           


Rassemblement contestaire de cyclistes au Domaine de La Tapie

 

Radicalement opposée à la méthanisation dans une zone inappropriée, l'association Aménager sans nuire à Bollène et ses environs (ASNB) continue de faire des vagues protestataires. Après la mise en évidence de divers risques encourus (voir éditions précédentes), l'accent est mis aujourd'hui sur Via Rhôna, l'itinéraire cyclable du lac Léman à la mer, dont un tronçon passe par le Haut Vaucluse, à la hauteur du projet contesté à Mondragon près du Domaine de La Tapie. Là même où des cyclistes, membres de clubs régionaux et autres, ont donc répondu à l'appel d'un rassemblement contestataire pour adhérer au réquisitoire. Car un trafic important sur une voie étroite telle que celle de Via Rhôna empêcherait une circulation sécurisée pour les cyclotouristes.

En cause : l'incessant transport des matières premières puis de digestats. D'où l'inventaire des problèmes encourus : nuisances olfactives, gaz à effet de serre, dévaluation des biens immobiliers, négligence de précautions de la nappe phréatique et de l'eau potable, pas de rentabilité pour l'économie, subventions à des entreprises privées avec l'argent du contribuable et prix du gaz plus élevé, etc.

ASNB manifeste pour obtenir des aménagements sécurisés ou le déplacement éventuel de la voie cycliste. Mais cette option ultime et coûteuse n'est pas la bonne, car peu compatible avec "le baromètre national des petites villes de demain qui prône l'amélioration de la qualité de vie des territoires ruraux via la transition écologique." Denis Maucci, président d'ASBN, a beau jeu pour conclure : "Une étude publique menée en 2023 par l'intercommunalité a établi qu'environ 500 000 touristes empruntent chaque année le circuit Via Rhôna et y dépensent par jour une moyenne de 69 €. Un profit appelé à croître et à préserver pour les campings, commerces et restaurants riverains."                J. P.



Haut de page