Accueil   Reportages  Vidéos   Thèmes    Associations    Services   Historique      Archives     Voyages     Contact      
Ville de Mondragon _ Samedi 20 Février 2021
La fromagerie Verdoulet reconvertie dans l’apiculture

Une production artisanale de bonbons et confiseries au miel sans additifs
et u
n financement participatif pour accélérer le développement
   

Visite scolaire 2010     Visite 2013    GAEC Fumades 2008    GAEC Fumades 2007

   

Située sur la colline à trois kilomètres du village, la ferme Verdoulet prend sa source dans le maraichage, les céréales et la vigne. C’est le berceau de la famille Baumet. Au fil des ans, Christophe et Elsa ont agrandi la structure, au gré de collaborations fructueuses.

En 1998 est né le GAEC des Fumades qui emprunte son nom à celui du quartier verdoyant. Une chèvrerie ne compte alors que 18 caprins. En 2009, suite au départ de l’associée Valérie Béroulle, le GAEC est rebaptisé Ferme Verdoulet. Sous l’œil attendri des visiteurs, le cheptel s’agrandit et totalisera jusqu’à 120 chèvres.

Durant plus de deux décennies, la fromagerie a du succès. En 2019, de multiples épreuves et lourdes adversités entraînent la cessation de l’activité fromagère. Le cheptel mondragonnais rejoint celui de Banon (04). Mais l’aventure ne peut s’arrêter là.


Elsa Vaillant

En mars 2020, une orientation nouvelle passe de l’élevage caprin à l’apiculture avec la collaboration de Virginie Pages, une amie lozérienne. Pas moins de 800 000 abeilles sont réparties dans 20 ruches.

Ces chiffres devraient tripler l’an prochain. Mais l’actuelle crise sanitaire freine cet élan. Une sorte de transhumance permet quand même aux travailleuses ailées de butiner jusqu’à Bollène ou en Ardèche, pour l’élaboration d’un miel de lavande doux et fleuri, déjà apprécié des gourmets, depuis la réouverture du magasin en septembre dernier.

 Les clients fidèles ont soufflé quelques idées gourmandes. Pourquoi pas des bonbons et des confiseries au miel ? Bien sûr, sans additifs !

   

Des recherches dans les grimoires de cuisine d’antan ont abouti à ces Tourmiels, Caramiels, Chocomiels et autres Amielles. Cela sonne si agréablement à l’oreille qu’on en veut sur nos papilles ! Des contraintes techniques et emballages adéquats permettent un large éventail de friandises. Le vrac ou l’unité sont aussi possibles. Il y en a pour toutes les bourses en un lieu bucolique et convivial, selon la philosophie de Verdoulet : partager de bonnes choses et de bons moments au bon endroit.

Et pourquoi pas un financement participatif ? Ceci pour l’acquisition d’une emballeuse à bonbons ou papillotteuse, fort coûteuse (7 000 €), afin de suppléer les petites mains débordées. S’y ajoutent divers aménagements (1 000 €), le pollen (150 €) , la gelée royale (300 €). Soit un total de 8 450 €. D’où le lancement d’une souscription, via la plateforme Miimosa, spécialisée dans les projets agricoles. Les contributions s’échelonnent de 10 € à 250 € ou plus, avec votre nom gravé sur la ruche de remerciements et (selon la somme) quelques friandises ou cadeaux. Des remboursements sont prévus si 60% de l’objectif ne sont pas atteints.

Contact : Ferme Verdoulet, route de Rochegude, 84430 Mondragon, Tél. 06.48.15.93.82. Ouverture du magasin le samedi de 15h à 19h. Visites scolaires et autres restent envisageables.           J. P.

Une vingtaine de ruches pour quelque 800 000 abeilles... et peut-être trois fois plus l'an prochain !

   


Un lieu convivial regorgeant de gourmandises... brimées par les masques !
 

Après l'ère caprine, ce n'est actuellement qu'un début apicole, appelé à croître... si les masques anti-Covid tombent !

Le cadre bucolique du quartier des Fumades

Haut de page