Accueil   Reportages  Vidéos   Thèmes    Associations    Services   Historique     Archives    Voyages    Contact      

Ville
de Bollène
Bollène-Information-Pluralisme (BIP)
La gauche antilibérale en fête à Pénègue
  Episodes précédents         Potos Acoustiques
Dmanche 
27 Septembre 2015


   Vidéo Durée 9' 00" 

Délaissé l’an dernier pour d’autres lieux, le centre aéré de Pénègue accueillait de nouveau, ce dimanche, la fête de Bollène Information Pluralisme (BIP). Sous un soleil radieux, s’étalait un marché sympa de produits locaux, plantes exotiques, poterie et tableaux surréalistes du peintre Gérard Tell (ex-intervenant à la SEGPA du collège Boudon).

Un cocktail de tracts et d’affiches nous ramenait aux préoccupations premières : le rassemblement d’une gauche antilibérale. Précédé d’un apéro offert à tous et d’un bon aïoli qui a régalé une centaine de convives, puis d’un intermède par le chanteur-guitariste Guillaume Four, un débat était animé par le président Serge Fiori, avec le concours de Fabienne Haloui, secrétaire départementale du PCF ; Jean-Marc Coppola, vice-président région PACA ; et José Robert, représentant de la gauche.  

   

Comment enrôler les jeunes ?

L’élection des conseillers régionaux, les 6 et 13 décembre prochains, est au cœur des discussions. En dépend l’autonomie accrue des régions, déjà confrontée aux baisses de dotations de l’état. D’où la nécessité du regroupement d’une vraie gauche, au-delà des promesses non tenues du PS. Entre autres, l’avenir des jeunes reste préoccupant. Or, les 18-25 ans n’encombrent guère les débats. La BIP le regrette, alors qu’un conseil régional des jeunes en PACA regorgerait de vigueur… Quel paradoxe !

Quoique toujours engagé, l’esprit festif a repris le dessus avec le duo rap  bollénois Dream Maker qui martèle : « La chance, tous, on l’a, mais on ne la saisit pas ! » Au  final, le tandem des Potos Acoustiques,,accessoirement renforcé par le guitariste Christopher, reste fidèle aux succès de Renaud et Lavilliers, et s’aventure chez Escudero.  A défaut de nouveautés fracassantes, Stéphane André et Jacques Brunie nous ont affirmé : « Ça ronronne bien ! » Traduction : une tournée incessante dans la région. Pas mal, non ?  

 

 
Un rassemblement politico-bucolique dans un grand parc de verdure... C'est beau, non ?
       
 
Ce Q.G. d'automne est avenant. J'y ai glané une guirlande de figures sympas. Sans vraiment intégrer le débat.
 

J'erre doucement en marge du militantisme, lui-même émoussé par la douceur automnale.
   
   
La réflexion se dilue dans les flonflons du concert toutefois engagé (voir plus bas)
   

José Robert, Serge Fiori, Jean-Marc Coppola et Fabienne Haloui. 
Un quatuor axé sur les prochaines élections régionales. 
      
 
Politiquement parlant, mon compte-rendu se limite ici au survol. Je n'ai guère l'étoffe d'un grand militant.
  
 
Mais je revendique certaine acuité à travers l'image... Cette tribune bucolique a son esthétique.
     
 
Ces apartés animent les visages à contre-jour. 
   
 
Un idéal fugace décoche un sourire... Une contradiction s'emballe...
   
 
Le discours m'échappe mais il est expressif et trimbale du vague à l'âme.
   
   
   Guillaume Four (je le connais peu).                                         Dream Maker   ( voir soirée au Clap)
    
   
Les Potos Acoustiques + occasionnellement Christopher (au centre)
Pour remonter le temps...
Ils tournent beaucoup dans la région...   Voir les concerts
http://actualite.potos-acoustiques.fr/
  
Vidéo Si j'ai le temps... 
    
   
Voilà ! Faut me prendre comme je suis. Je ne sais pas si les autres 
font mieux, mais c'est ma façon de parler de la BIP. 

Voir peintre Gérard Tell
   

   Vidéo Durée 9' 00" 

Haut de page