Accueil   Reportages  Vidéos   Thèmes    Associations    Services   Historique      Archives     Voyages     Contact     

Ville de 
Bollène
De l’eau potable radioactive prélevée en centre ville Mardi
21 Juillet 2020

Presse


Michel Samson, citoyen vigilant, 
a filtré l’eau de son robinet. 

L’eau du robinet, prélevée en centre ville (rue de la Paix), contient en permanence du Tritium (hydrogène radioactif). Ce constat est effectué par le Bollénois Michel Samson, en relation avec la CRII Rad (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité). En mars dernier, il a déjà alerté les autorités locales, le Syndicat RAO (Rhône-Aygues-Ouvèze) et la Société SAUR, gestionnaire des réseaux de distribution d’eau. 

Dans un communiqué alarmiste, il estime « que la campagne électorale et la crise sanitaire du Covid 19 ont occulté la question qui mérite d’être mise sur la place publique. » Il renouvelle donc aujourd’hui son intervention auprès des trois acteurs publics ou privés, garants de la qualité de l’eau potable à la population du secteur couvert par le captage dans la nappe du Rhône, située à Mornas en aval du site nucléaire du Tricastin.

Le problème porte sur deux points : un captage soumis au risque de pollution chronique, du fait de défauts structurels d’installations nucléaires vieillissantes ou d’un accident (Cf celui de novembre 2019) et la partialité des normes sanitaires (Cf l’analyse du laboratoire de la CRII Rad).

Michel Samson souligne : « La vulnérabilité de notre territoire aux risques chimiques et nucléaires, qui peuvent affecter la nappe phréatique, doit faire l’objet d’un refus de toute concession de la part des représentants placés dans les mairies et les syndicats intercommunaux, garants par la loi de la ressource et de la qualité de l’eau, et donc d’une vigilance citoyenne. »    J. P.